• HYDRO-QUÉBEC S'EN VA DROIT DANS LE MUR ET COMMET UNE VIOLATION DES DROITS ET LIBERTÉS

     

     

    Communiqué de presse Pour diffusion immédiate

     

    L'Anse-Saint-Jean, mardi le 9 octobre 2012

    HYDRO-QUÉBEC S'EN VA DROIT DANS LE MUR ET COMMET UNE VIOLATION DES DROITS ET LIBERTÉS

     

    Pour la CQLPE, l'autorisation accordée par Richard Lassonde de la Régie de l'énergie à la phase I du déploiement des compteurs 'intelligents' repose sur des arguments fallacieux, sur une absence complète de rigueur au plan de la prétendue rentabilité économique à long terme de ce choix technologique, et sur un déni éhonté du droit le plus fondamental à vivre dans un environnement sain qui ne met pas en danger la santé et la qualité de vie de la population.

     

    • Il est fallacieux de prétendre que les micro-ondes émises sont si faibles qu'elles ne posent aucun risque à la santé humaine. En effet, en se basant sur la moyenne des pics d’émissions, la véritable puissance des salves répétées constituant un assaut incessant contre le fragile équilibre bioélectrique et biologique de toute forme de vie est camouflée (voir http://ow.ly/ekwHd). En réalité, et quoi qu'en dise Santé Canada dont les responsables refusent de tenir compte du poids désormais prépondérant des études scientifiques établissant sans la moindre ambiguïté les pernicieux effets biologiques causés par des niveaux d'exposition des milliers de fois plus faibles que ceux autorisés par la directive du Code de sécurité 6, les effets génotoxiques et cancérogènes des micro-ondes pulsées émises par ces compteurs sont pour nous indéniables.  SUITE

      

    « Exclusif : Le film “Un Gaz sous haute Pression”Aider la Chine à nous acheter ? Non merci ! »
    Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter